Ouf, comme tous ces éléments se mélangent en cette saison 2020-2021. Tout d’abord, il faut faire face à la pandémie de la Covid-19. Après avoir mis en place un plan sanitaire sans failles aux yeux de la santé publique,nous obtenons l’accord pour amorcer cette nouvellesaison de pêche aux poulamons. Les pourvoyeurssont réjouis et encouragés par ce feu vert tant attendu. Pas de temps à perdre car Dame Nature nous a fait don d’un automne doux et agréable alors dès que le froid se pointera le bout du nezet que la rivière aura recouvert son mince manteau glacé, on débutera l’arrosage pour épaissirla glace. Chose prévuechose faite et si tout continue de se mettre en place, nous procéderons à l’ouverture dans les temps. Quelle agréable pensée de pouvoir profiter de cet hiver pour accueillir nos clients tout en respectant les mesures sanitaires imposées par la santé publique soyez rassurés.Certains joursil fait froid mais on sent que l’hiver a des difficultés à prendre sa placesi bien que quelques jours avant Noël, on nous annonce une grande quantité de pluie. Est-ce inquiétant pour tous les travaux déjà accomplis? Nous devons suivre la météo d’heure en heure pour voir veniret il n’y a pas de place pour l’erreur parce que les poteauxsont plantés, les fils électriques sont branchés et les sentinelles sont déjà installées pour pouvoir éclairer notre beau territoire de pêche aux petits poissons des chenaux.Et voilà la décision est prise, il faut tout retirer de crainte que les forts courants engendrés par lapluieemmènentavec eux la glace si chèrement acquise.Le 25 décembre 2020, jour de Noël, la glace part et l’ouverture de la saison de pêche est annulée; quel cadeau de Noël!On décide qu’on ne baissera pas les bras.Le temps doux perdure pendant quelquestemps et finalement en Janvier, la rivière regèle et les espoirs sont de nouveau permisau plus grand soulagement des pourvoyeurs bien que la moitié aient décidé de ne pas entreprendre cette prochaine saison qui sera écourtée bien entendu.

A ce jour, 14 janvier 2021, nous ne sommes toujours pas en opération mais le temps froid annoncé dans les prochains jours nous fait croire que tout ce travail n’aura pas été fait pour rien et que la pêche aux petits poissons des chenaux sur la rivière Ste-Anne pourra connaître sa 83e saison. Cette saison sera très différente de toutes les précédentes mais c’est peut-être celle dont nous nous rappellerons le plus longtemps.